Interview avec Fred Degoulet, membre de l'expédition." /> Gang des moustaches au Nuptse | News | Julbo Eyewear
Outdoor 14 Novembre 2017 Retour à la liste
Partager sur Pinterest

Gang des moustaches au Nuptse

La troisième fois, c'est la bonne. Le 19 octobre 2017 le "gang des moustaches" a vaincu le Nuptse Nup II (7742 m) en style alpin.



Interview avec Fred Degoulet, membre de l'expédition.

Gang des moustaches au Nuptse

 

Salut Fred ! Peux-tu présenter l’équipe ?

Nous sommes 3 copains guides de haute montagne, passionnés d’ouverture de voie technique en expédition. À la base nous sommes 2 cordée de 2 (Benjamin et Fred, 10 années de montagne ensemble, puis Helias et Robin 5 années de montagne ensemble),  réunis en une cordée de 4 depuis 2014, il manque Robin Revest sur ce voyage.  

De gauche à droite en couverture : Helias Millerioux, Benjamin Guigonnet et Fred Degoulet.

 

Peux-tu présenter l'expédition ?

Le Nuptse se situe dans la vallée du Khumbu très connu pour le trekking et son sommet phare, l’Everest. Ce coin de l’Himalaya regorge de très haut sommet dont le Nuptse 7861 m qui forme avec le Lhotse 8516 m une imposante muraille de plus de 6 km de large et 2 km de hauteur. La voie ouverte se situe sur une des 7 sommets que compose le Nuptse, celui le plus à l’ouest. Il a son propre petit nom, le Nuptse Nup II, qui culmine à 7742 m. En Himalaya , tout est grand et démesurée par rapport à nos alpes. Le camp de base se situe au bord d’un lac à 5400m d’altitude, il n’y a pas de neige, seulement un peu d’herbe et des cailloux. L’ascension débute de là, le premier jour. Elle s'est faite en 6 journées pour atteindre le sommet. 5 bivouac à la montée donc, situé à 6000 m, 6580 m, 6800 m ,7000 m et 7450 m. Puis 1 bivouac à la descente  et un retour au camp de base dans la nuit de la 8ème journée.
La voie se déroule techniquement sur 2200 mètres de hauteur qu’il aura fallu redescendre avec quelques 40 rappels.

C'est un projet qui murit depuis 2-3 ans parmi les membres de l'expédition. Pour Hélias c'était la 4ème expé en Himalaya. Pour moi la 3ème.

 


Qu’est ce qu’il se passe dans ta tête quand tu redescends enfin au camp de base et que tu te rends compte de l’exploit ? A quoi, a qui tu penses ?


Lorsque nous sommes enfin arrivé au camp de base on se sent soulagé d’avoir enfin l’esprit relâché de tout dangers liés aux risques de cette montagne . Nous savons que nous venons d’ouvrir certainement un des plus beaux itinéraires d’envergure en haute altitude et ce dans un des plus pure style d’ascension, le style alpin (pas de cordes fixe, d’oxygène, de Sherpa). Je pense à ma famille, mes amis et mes proches qui me disait d’y aller mais de ne pas trop pousser les limites car la haut, c’est très vite dangereux. Je pensait à tous les excellent alpinistes qui ont essayé et qui ne sont pas parvenu là où nous étions. Je pensais que cette fois-ci nous ne reviendrons plus... Et surtout au sommet, je pensais à la descente qui serait longue et intense et que bien que nous avions atteint l'objectif, il fallait en revenir.

 

 

Où est ce que vous vous êtes entrainés pour réaliser cette ouverture en style alpin ?

Nous somme tous guides de haute montagne en France et nous gardons une pratique amateur poussée en répétant des itinéraires durs, de temps en temps. Ensuite tous les ans, nous partons à travers le monde pour ouvrir ou répéter des itinéraires techniques. Pour moi par exemple c’est ma 10 ème expédition.  

 

 

Est-ce qu’on trouve des pentes similaires dans les Alpes ?

Nous avons comparé notre ascension en terme de difficultés et de raideur à celle des Grandes Jorasses mais en multipliant la taille par deux.

 

Qu’avez-vous utilisé comme lunettes et masques ?

Nous avions les masque Aerospace avec l'écran ReactivPhotochromic Cameleon. Le SuperFlow System était bien utile pour éviter la buée et il y avait de quoi en avoir avec toute la neige qu'on brassait... Mais ça a très bien fonctionné. Nous avions customisé le bandeau, mais parce que nous voulions grapiller les grammes, mais nous ne le conseillons pas. (Note de Julbo : A ne pas reproduire chez vous, c'est à vos risques et périls !!)

Et bien sûr les nouvelles Explorer 2.0 qui sont extra couvrantes et légères. Ce modèle est le nec plus ultra de la protection en haute altitude.

 


Ajouter un commentaire




Poster

The requested page concerns “Europe” market.

GO TO the
US version
Continue on
Europe version