Ski nordique 01 Mars 2016 Retour à la liste
Partager sur Pinterest

Quentin Fillon Maillet : « Transcendé par le public… »

En stage en Norvège avant les Championnats du Monde de biathlon dans le temple d’Oslo Holmenkollen, le Jurassien nous a accordé quelques minutes. Entretien.

Quentin Fillon Maillet : « Transcendé par le public… »

L’équipe de France hommes s’est retrouvée en stage en Norvège. Que représente ce moment pour vous ?

C’est une étape importante de cette fin de préparation. Cela nous permet de se retrouver entre nous, on est dans notre bulle. En stage, on est forcément plus concentré sur notre objectif que si l’on restait à la maison où l’on peut se disperser. Nous avons établi nos quartiers pas très loin d’Oslo.

 

Les Championnats du Monde d’Oslo, en Norvège la patrie du ski nordique, sont attendus par des milliers de fans. Est-ce une pression supplémentaire d’évoluer devant ce public ?

Je suis content que les courses se déroulent là-haut sur la colline d’Holmenkollen.
Le site est mythique, cela fait partie de l’histoire de notre sport. Le public ? J’ai tendance à penser que cela pourrait me transcender d’être poussé par autant de spectateurs qui connaissent parfaitement le biathlon. Depuis cette année, les Coupes du Monde sont retransmises par L’équipe 21, on sait que l’on est plus suivi qu’avant…

 

A 23 ans, comment abordes-tu cette échéance ?

Il s’est passé beaucoup de choses pour moi en l’espace de deux saisons. Certaines personnes me demandent souvent si je réalise tout ce qui peut m’arriver. C’était presque inespéré pour moi, j’ai profite au maximum. Je suis heureux de vivre cela. J’arrive aux Mondiaux dans la peau de quelqu’un qui a réalisé trois podiums individuels, je suis très loin d’être un favori. Mais je sais que les Championnats marquent toujours plus les esprits. Je ne veux pas aborder les épreuves d’Oslo d’une manière différente. J’espère accrocher une médaille.

 

Que représente ton partenariat avec Julbo pour un Jurassien comme toi…

Je suis en permanence avec mes lunettes. Si je pars m’entraîner sans mes lunettes, ce n’est pas possible. En biathlon, la vision fait partie de la performance et il faut préserver un maximum les yeux. En plus, avec Julbo j’ai la possibilité d’assortir mes lunettes avec mes tenues, c’est top ! Je suis fier d’être soutenu par une marque de mon département et qui s’investit de cette manière au près des athlètes. 

Bonne chance à Quentin et à tous les athlètes Julbo pour ces mondiaux !


Ajouter un commentaire




Poster

The requested page concerns “Europe” market.

GO TO the
US version
Continue on
Europe version