Freeride 05 Décembre 2016 Retour à la liste
Partager sur Pinterest

Rancho EP8 - Tout ce que vous voulez savoir !

L'épisode 8 de la websérie "Rancho Webshow - le ski dans toute sa largeur" sort demain, mardi 6 décembre. A cette occasion nous avons demandé aux acteurs de nous livrer leurs impressions sur le tournage. Interview à découvrir.

Rancho EP8 - Tout ce que vous voulez savoir !

Qui vous a contacté et comment le projet a été présenté ?

Caroline : Pour ma part, Enak m’a proposé de partager cette aventure en janvier dernier. J’étais déjà inscrite à la Pierra Menta avec une copine, il a fallu faire un choix ! J’étais quand même sacrément flattée que MONSIEUR Gavaggio pense à moi ! Je me suis dit que l’occasion ne se présenterait pas 2. Je savais que l’enjeu était de taille… parce que la Pierra Menta, ce n’est pas rien ! Il faut avoir un sacré niveau physique pour aller au bout des étapes et c’est aussi une épreuve exigeante techniquement. Je l’avais déjà faite en équipe mais là, je partais dans l’inconnu avec Rancho !!

Laetitia : La première fois que j’ai entendu parler du projet c’est lorsqu’Enak est venu me proposer de faire la Pierra Menta avec lui. J’étais super amusée et motivée pour vivre cette aventure et en même temps c’était compliqué de louper la course la plus médiatisée du circuit. Quand j’ai dit à Enak que je ne pourrai pas la faire avec lui il m’a proposé de faire des images juste après la course à Arêches. J’ai tout de suite accepté. C’est la classe quand même de tirer Rancho, j’aurais bien aimé ;-) mais, la Pierra Menta, c’est LA course à gagner si tu veux « marquer des points ».

Mathéo : C'est Lucie Lacroix de Julbo qui m'en a parlé en premier. J'ai tout de suite était motivé par le projet et c'était vraiment extra de participer à cette expérience. Je n’ai pas tiré Enak, pour les mêmes raisons que Laetitia, la Pierre Menta est pour moi un gros objectif de la saison.

 

Caroline, tu t’es portée volontaire pour tirer Enak/Rancho, où on t’a imposé le personnage ?

Caroline : Durant tout le tournage les choses se sont faites naturellement, je suis restée moi-même et on ne m’a jamais imposé de jouer un rôle dans lequel je ne me sentirais pas à l’aise. Pour ça, je remercie toute l’équipe (Dino, Tibo et Enak) car j’étais totalement novice dans le rôle d’actrice et ça aurait pu vite devenir compliqué ou gênant si on m’avait demandé de changer de personnalité ! A 36 ans, on ne se refait pas (rires)

Je suis quelqu’un qui aime ce côté « esprit d’équipe » qui caractérise la Pierra Menta. Le but, c’est de franchir la ligne d’arrivée ensemble, donc la question ne se pose pas : lorsqu’il faut aider son équipier en le tractant à l’élastique, on y va sans se poser de question ! C’est ce qui fait la beauté de cette course, il n’est pas question de penser à soi, mais de tout mettre en œuvre pour l’EQUIPE. Et puis, j’étais peut-être meilleure à la montée mais lui il me posait en descente donc ça s’équilibre ;)

 

Caroline bat la mesure, Enak assure

 

Tu le sentais comment avant de partir ?

Caroline : Je savais qu’Enak n’avait pas la préparation « idéale » pour cette épreuve. C’est le moins qu’on puisse dire, il avait fait 2 heures de rando en tout et pour tout dans la saison! Donc pour lui comme pour moi, c’était un sacré défi de passer les barrières horaires qui sont très exigeantes sur cette course ! Je me suis dit « de toutes façons, on n’a pas le choix alors on va aller au charbon et on verra bien comment ça se passe ! » Au final, nous avons passé les barrières horaires avec de la marge, c’était un sacré soulagement et une petite fierté d’avoir permis à Enak d’aller au bout de cette aventure.

 

A-t-il râlé au cours de la course ? Un peu, beaucoup, passionnément ?

Caroline : JOKER !! Non sans blague, il m’a sorti de belles répliques en 2ème partie de course, notamment avant le Grand Mont mais on va mettre ça sur le compte de la fatigue !

« elle est longue cette p… d’arête de m… » - Enak – Rancho – Gavaggio

 

En tous cas, personnellement, j’ai vraiment été impressionnée par sa ténacité. Enak n’est pas un spécialiste des sports d’endurance et malgré tout, il a montré un mental d’acier. Même dans la fatigue, il n’a jamais rien lâché et pourtant le samedi, on a quand même enchainé 2600 m D+ ! Heureusement, il y avait les descentes qui, pour lui, étaient une partie de plaisir … ce qui n’a pas toujours été mon cas !

 

Au niveau du tournage, avais-tu déjà participé à des « grosses productions » ? As-tu appris des choses au contact de l’équipe de SuperSizeFilms ?

Caroline : L’année dernière, j’ai eu la chance de participer à un épisode de Bon Appétit. C’était une chouette expérience et ça m’a permis de voir comment ça se passe chez les deux grosses productions hollywoodiennes de la Tarentaise ;) Je mesure ma chance et qui sait, peut-être qu’un jour je ferai carrière ?? (blague)

En tous cas, j’ai découvert qu’on peut réaliser de bonnes vidéos sans se prendre la tête. Pendant 4 jours, on a fait les choses sérieusement sans se prendre au sérieux. Les gars de SuperSizeFilms sont de chouettes types, avec des valeurs humaines. Ils s’intéressent vraiment à la discipline qu’ils filment. Dans l’épisode, on retrouve beaucoup de clichés sur la pratique du ski alpi (les « collants-pipettes » et leurs petites manies), mais c’est toujours tourné avec humour et dans le respect des athlètes.

Au-delà, de ça, je trouve que l’épisode reflète très bien l’ambiance de la Pierra Menta, il montre la beauté de notre sport et les émotions qui se dégagent de cet évènement. 

 

Si c’était à re-faire ?

Caroline : Alors comment dire…. Je crois que la question ne se pose pas ! A mon avis, Rancho n’est pas prêt de refaire un truc pareil ;) En tous cas, pour ma part, je ne regrette rien et je remercie l’équipe de m’avoir fait confiance durant ces 4 jours ! J’espère avoir été à la hauteur.

 

Mathéo, Laetita, c’est quoi cette histoire de Marie Antoinette et Louis XIV ?

Mathéo : C'est pour raconter comment est née la Pierra Menta. Les princes Jornet et Jacquemoud sont tous deux amoureux de la princesse Roux, pour les départager, le premier au sommet du Grand Mont gagne son cœur. Finalement personne n’a gagné car ils ont fait équipe. C'était vraiment rigolo de se mettre dans la peau de personnage. Après moi je suis arrivé et on m’a dit d'enfiler ce costume alors je l’ai fait !

 

Les princes Jornet et Jacquemoud

 

L’un-e d’entre vous à un anecdote sympa à propos du tournage ? 

Laetitia : J’en ai une bonne là ! J’en suis encore pliée de rire lorsque je revois la scène de mon Kilian et mon Mat qui partent en courant à ski. Mathéo avait super mal aux pieds à cause d’une ampoule très très avancée, il ne pouvait plus remettre ses chaussures de ski, du coup pour tourner la scène il a coincé ses baskets dans les fixations. Regardez bien, vous verrez qu’il a une démarche un peu particulière lorsque je lâche le gant... mais il s'en est sorti comme un chef notre dealer préféré ;-)

Mathéo : Tout le tournage pour ma part c'est trop bien passé, super pro et rapide. Si je dois retenir un moment cela reste quand Kilian est torse nu avec les pinces tétons et la cravache. C'était tellement rigolo.

 

Mathéo, c’est si bon que ça les lentilles corail ?

Mathéo : C'est méga bon, pleins de protéines, et associés avec des sucres lents comme du riz complet et des légumes on obtient un plat super complet. En purée c'est aussi super bon. Un des meilleurs produits dopants que je connaisse avec les poids cassé et la patate douce.

 

Le mot de la fin…

Enak : On reviendra à la Pierra Menta, cet hiver pour présenter le film, mais jamais de la vie je me remettrai au charbon pour faire la course avec les serre fils !!


Ajouter un commentaire




Poster

The requested page concerns “Europe” market.

GO TO the
US version
Continue on
Europe version