Voile 09 Décembre 2013 Retour à la liste
Partager sur Pinterest

Fabien Delahaye vainqueur de la Transat Jacques Vabre !

Le skipper du team Julbo, équipier de Sébastien Rogues à bord de "GDF Suez", a été le premier à voir la ligne d

Fabien Delahaye vainqueur de la Transat Jacques Vabre !

Leaders de la flotte d’un bout à l’autre de la course, Fabien Delahaye et Sébastien Rogues auront mis trois semaines tout pile ou presque (20j 21h 41min 25s) pour traverser l’Atlantique. Une navigation réglée comme du papier à musique pourrait-on penser. Pourtant, comme le rappelle le skipper Julbo, « il y a eu des hauts mais aussi des bas », avec une escale technique à Muxia, près du cap Finisterre, et surtout la perte de deux de leurs trois spis (des voiles essentielles pour la progression d’un bateau aux allures "portantes"), à hauteur de la zone de convergence intertropicale (le fameux "pot-au-noir"). « Nous n’avons jamais baissé les bras. Trois jours avant l’arrivée, on pensait terminer troisièmes car il nous semblait impossible de contenir nos adversaires. On ne pensait pas pouvoir renvoyer un spi, mais finalement on a réussi à en réparer un. Nous avons pu réattaquer et reprendre de l’avance en gérant bien cette fin de course. Le fait d’être devant nous a permis de ne pas être influencés par nos concurrents pour établir notre stratégie. Nous étions meneurs et pas suiveurs. Grâce à une météo très favorable tout au long du parcours, nous avons bouclé rapidement cette Transat Jacques Vabre, en nous éloignant assez peu de la route directe. C’est un immense bonheur ! » Un bonheur partagé. 

Deux jours plus tard, Victorien Erussard et Thibaut Vauchel-Camus, co-skippers de "Solidaire en peloton", ont franchi à leur tour la ligne d’arrivée brésilienne en 13e position, « déçus du résultat, mais contents de notre course et de notre remontée sur le groupe de tête depuis Cascais », notera le premier nommé.

 

Chez les IMOCA (monocoques de 60 pieds, soit 18 mètres de long), Tanguy de Lamotte et son insolite compagnon de navigation, François Damiens, ont quant à eux décroché de justesse la 8ème place pour… 9 secondes ! « Ça n’est jamais arrivé dans l’histoire de la course au large, depuis que les bateaux existent même, lâchera tout sourire l’acteur belge à l’arrivée, les yeux cachés derrière les verres Polarized des Whoops rouges édition limitée MCC. 9 minuscules secondes devant Alessandro di Benedetto et Alberto Monaco, le duo italien de "Team Plastique", qui resteront anecdotiques, car l’essentiel est ailleurs : grâce à leur aventure, les skippers du bateau "Initiatives-Cœur" ont récolté pas moins de 60 000 € et ainsi permis de sauver 5 enfants malades du cœur. « C’est l’aboutissement d’une belle course solidaire », se réjouit Tanguy.

Retrouvez en vidéo les réactions du skipper Julbo et de son équipier, à l’arrivée au Brésil :

 

Dans cette même classe IMOCA, Arnaud Boissières, coéquipier de Bertrand de Broc, a décroché une honorable 6ème place à bord de "Votre Nom Autour Du Monde", un peu plus de trois jours après les vainqueurs, Vincent Riou et Jean Le Cam, sur "PRB". Lalou Roucayrol et Mayeul Riffet ont de leur côté connu une belle frayeur… Victimes d’un chavirage avec leur Multi 50 "Arkema - Région Aquitaine" (multicoque de 50 pieds) au large du Portugal, trois jours après le départ, les deux hommes ont pu être secourus, sains et saufs, après plus de 80 heures de survie ! « Nous avons retrouvé la terre ferme neuf jours après le chavirage, détaille Lalou. On se souviendra de cette expérience, notamment du remorquage ! Ça a été long et compliqué de ramener le bateau jusqu’à Madère mais nous avons beaucoup de chance qu’il soit structurellement intact. » Aujourd’hui, leur regard est déjà tourné vers de nouveaux horizons…


Ajouter un commentaire




Poster

You're visiting the Canadian section of Julbo.com.
If you'd like to visit the USA section, click below.

CANADA USA