Trail running 03 Février 2017 Retour à la liste
Partager sur Pinterest

Mike Wardian le Globe-Runner

Nous l'avons vu courir aux deux pôles, déguisé en Elvis Presley, dans le désert marocain... et il vient d'ajouter à son tableau de chasse un challenge de 7 marathons en 7 jours... qui est Mike Wardian ?

Mike Wardian le Globe-Runner

Mike Wardian n'est pas un coureur ordinaire. Son motto est "toujours repousser les limites", accro à la course il peut faire deux compétitions dans le week-end. Il a montré ses excellents capacités sur les distances de marathon mais ne soyez pas surpris de le voir courir en trail et ultra-trail. A 42 ans l'américain globe-runner qui s'aligne sur 40 à 50 courses par an vient de compléter un challenge un peu fou.
7 marathons sur les 7 continents en 7 jours... Il va sans dire qu'il s'est adjugé haut la main les 7 victoires.

Comment as tu eu l'idée de faire ce challenge et quel était le record précédent ?

MRW: C'est Richard Donovan qui m'en avait parlé à l'occasion du marathon du pôle Nord en 2014. Le record précédent du World Marathon Challenge était de 3 heures et 22 minutes en moyenne, il a été établi l'an passé. J'ai donc relevé le défi !

Mike a couru les 7 marathons à une moyenne de 2 heures 45 minutes, le plus "lent" a été celui en Antarctique par -30 degrés qu'il a bouclé en 2h54.

De quoi avons-nous besoin pour réaliser ce challenge ?

MRW: Pour être bon sur une course comme le World Marathon Challenge il faut être capable de repousser ses limites jours après jours, il faut supporter les voyages de transit entre les différentes étapes (nldr pas de chambre d'hôtels pour les coureurs la nuit se fait dans l'avion!) et il vaut mieux bien s'entendre avec les autres personnes qui font partie de la course (staff et compétiteurs). Moi, dès que je prends pars à une course mon fil conducteur est le même : pousser mon corps et mon esprit aux limites absolues.

 

Au niveau logistique comment ça s'est passé ?

MRW: Tout était géré par Richard Donovan de World Marathon Challenge et son staff. Nous avions juste à courir.

 

Est ce qu'il y avait des exigences particulières pour chaque course ?

MRW: Pas vraiment, on se pointait à la ligne de départ et on se mettait à courir. L'organisation mettait en place les parcours, les points de ravitaillement, les postes de secours, le chrono et voilà ! Le plus dur était d'adapter les tenues, forcément tu ne cours pas avec les mêmes vêtements en Antarctique qu'à Dubaï. Nous n'avions pas beaucoup de bagages avec nous, il fallait faire au strict minimum.

Mike en Antarctique / (c) World Marathon Challenge

 

Avais tu le temps de dormir entre les courses ?

MRW: Je n'ai pas beaucoup dormi. Au total j'ai du dormir 16h sur les 7 nuits avec une fourchette entre pas de sommeil du tout et 6h maximum. Je ne suis pas quelqu'un qui dort beaucoup mais là j'ai du prendre sur moi. Après tout le challenge n'en était que plus relevé et j'aime ça ! Globalement dès qu'on sortait de l'avion on se mettait à courir.

 

Est ce que ta famille était avec toi ?

MRW: C'est très important pour moi de partager ces moments avec ma famille, j'essaye de la faire au maximum, mais sur ce challenge ma femme m'a juste rejoint pour l'étape de Miami. Elle m'a apporté des vêtements et de la nourriture. Son soutien n'a pas été en reste. Mes enfants avaient école donc ils ne sont pas venus. Mais nous avons un gros trip prévu en Nouvelle Zélande où nous pourrons passer du bon temps en famille bientôt.

On en vient, quelle est la suite pour toi ?

MRW: j'ai prévu plein de chose pour 2017, vous pouvez tout voir sur mon site : www.mikewardian.com/schedule 

Les gros rendez vous serons le Tarawera 100k (NZ),le Barkley Marathons (USA), le Marathon de Boston (USA), le Marathon de Big Sur (USA), l'Ultra Trail en Australie, la Western States, la Hardrock 100 pour ne donner que quelques exemples.

mike wardian

 


Ajouter un commentaire




Poster

You're visiting the Canadian section of Julbo.com.
If you'd like to visit the USA section, click below.

CANADA USA