Alan ROURA
© Christophe Breschi
Voile
Alan ROURA
voile - 25 ans

alan roura

Pas froid aux yeux !

 

Bercé à son plus jeune âge par les clapotements du Lac Léman, c’est sur la houle de l’océan Atlantique et du Pacifique, à bord du bateau familial, qu’Alan Roura a grandi et mûri ses rêves de course au large. Véritable touche-à-tout et grand voyageur, le skipper suisse a participé à de nombreuses épreuves véliques aux Caraïbes et en Nouvelle-Zélande, avant de finalement poser ses valises en France, en 2012, à Lorient. La cité de la voile, où sont basées les plus grandes écuries de course au large tricolores (Team Banque Populaire, Groupama Sailing Team...), voit débarquer un jeune marin au regard pétillant. Onzième de la Mini Transat en 2013, pour sa première course en solitaire à tout juste 20 ans, Alan est contraint à l’abandon sur la Route du Rhum l’année suivante. Un rêve s’est envolé, mais le Genevois d’origine voit plus grand : être le plus jeune navigateur de toute l’histoire à prendre le départ de la plus grande course à la voile en solitaire autour du monde : le Vendée Globe. Un challenge que le skipper du monocoque La Fabrique relèvera avec brio en 2017, à 23 ans, après 105 jours de mer et une douzième place à la clé. Une performance sportive autant qu’un exploit humain, célébrés à l’arrivée avec le sourire jusqu’aux yeux, comme toujours.

 

Alan Roura sait aussi se mettre en scène. À travers un film de 64 minutes, diffusé au cinéma, le Suisse a retracé son Vendée Globe : "L’aventure au bout du rêve" :

 

Sa vision de Julbo :

« C’est une marque réputée qui a développé de très bons produits pour la pratique de la voile. Les lunettes nous permettent de nous protéger du soleil, du vent, des embruns et de mieux lire le plan d’eau. Les montures sont très enveloppantes, elles tiennent bien au visage. C’est important parce qu’on est souvent secoué à bord. J’utilise aussi souvent des masques. Malgré l’absence d’étanchéité, ils offrent un large champ de vision et permettent de garder les yeux grands ouverts quand je suis à l’avant du bateau et que je prends des paquets de mer. Pour toutes ces raisons je suis donc très content de représenter Julbo. J’apprécie aussi l’esprit de famille et la qualité de nos échanges. La marque est très à l’écoute de ses athlètes. »


 Les lunettes de soleil d'Alan Roura

- News en relation -

- Social media -