Samuel ANTHAMATTEN
© Christoffer_Sjostrom
Ski freeride
Samuel ANTHAMATTEN
Ski Freeride - 34 ans

Zermatt_Sam_Anthamatten_Quickshift_©Christoffer_Sjostrom

"Fais ce que tu veux, mais fais-le bien !"

 

L’histoire de Sam est intimement liée à celle de ses deux frères, Simon et Martin, ses premiers compagnons de cordée. L’histoire d’une fratrie, qui est née et a grandi au pied du Cervin – dont la face nord porte aujourd’hui son nom –, en Suisse alémanique. C’est en observant cette dent rocheuse, à la lumière envoûtante, qui perce les nuages à 4478 mètres d’altitude, que Samuel Anthamatten a mûri ses rêves d’aventure. En regardant les guides de haute montagne de Zermatt, les héros de son enfance, partir en expédition sur le glacier du Matterhorn, qu’il a façonné sa destinée.

 

Des cascades de glace au Freeride World Tour

Avec Simon, son frère aîné, qu’il l’emmène grimper les 4000 mètres du Breithorn alors qu’il n’a que onze ans, Samuel a d’abord arpenté les cascades de glace aux quatre coins du globe et même remporté une épreuve de coupe du monde, à l’âge de seize ans. Ensemble, ils ont aussi gravi les plus hauts sommets de la planète, de la Patagonie au Népal, avant que les yeux de l’alpiniste, attiré par le hors-piste, ne se tournent vers les pentes enneigées et le ski freeride, en 2009.

 

En 2011, Samuel Anthamatten fait sensation sur le très médiatisé Freeride World Tour. À Verbier, théâtre de la grande finale, il décroche la deuxième place du classement général, après avoir triomphé sur l’étape de Sotchi en Russie. C’est le début d’une belle carrière pour lui sur le circuit des pro riders. Mais la compétition et ses faces impraticables pour le commun des mortels ne lui suffisent pas. Le Suisse part alors à la conquête des grands espaces.

Un numéro d’équilibriste en haute montagne

Freerider et alpiniste, il aime combiner ses deux métiers, ses deux passions, en utilisant ses compétences de skieur de l’extrême pour découvrir des lieux inexplorés. Sans jamais tricher avec les montagnes, qu’il sait très honnêtes, Sam les escalade, sac de couchage et tente sur le dos, puis les dévale à ski. Tout en finesse, pour la beauté du geste, il aime tracer son sillon dans les plus beaux couloirs, en Bolivie ou au Japon. Tel un funambule, en équilibre sur un fil, celui sur lequel se côtoient le freerider un peu insouciant et le guide prudent, il s’expose au danger avec maîtrise. Quitte à laisser les double-cork aux plus jeunes.


Avec Julbo, dont il partage l’esprit familial, Samuel a multiplié les expériences, participant à la White Session Steep & Mythic avec son ami Vivian Bruchez et signant deux "pro-modèles" : Epik and Peak avec Glenn Plake en 2013 et The Verticals en 2015, encore avec Vivian. Masque plaqué sur le visage, il visualise ses lignes. Son œil cherche de nouveaux itinéraires. Avec un seul objectif : créer des aventures uniques.

 

 

Zermatt_Sam_Anthamatten_©Christoffer_Sjostrom

- News en relation -