Que ce soit au sommet d'un 8000 m avec les luminosités les plus extrêmes ou en pleine course au large pour éliminer les reflets, ou encore lors de vos vacances à la plage, une bonne protection contre le soleil est indispensable à tout moment, dès que vous êtes dehors. Mais il existe différents indices de filtration ou catégories de protection solaire. On vous aide à y voir un peu plus clair.



De quoi les verres solaires protègent nos yeux ?

Lorsque nous sommes exposés au soleil, les pupilles de nos yeux se dilatent pour filtrer la lumière du soleil jusqu'à notre rétine. Dans certaines situations, ce filtre naturel n'est pas suffisant. Les verres solaires doivent vous protéger de :

La lumière invisible

  • les Ultra-violets qui sont fortement nocifs pour l'oeil. Si les UVA sont faiblement dangereux, les UVB sont à l'origine de brûlures et de nombreux symptômes affectant la vision. 
  • les Infra-Rouges peuvent être dangereux pour les yeux dans des conditions extrêmes (haute montagne, désert...) en provoquant un dessèchement et une élévation de la température. 
Une protection de vos yeux par des verres bloquant 100% des UV est donc primordiale

La lumière visible

Les dangers de la lumière visible sont l'éblouissement, la fatigue, la gêne et une possible baisse temporaire de la vision. Cette lumière n'a pas toujours la même intensité selon le lieu, le climat, le relief... c'est donc pour ces raisons qu'il existe des indices de filtrations ou catégories de protection différentes pour protéger vos yeux de ces dangers. 



Mais alors quel indice de filtration et/ou quelle catégorie de verre choisir ?

Selon la norme européenne NF EN ISO 12312-1 2013, concernant les lunettes de soleil pour usage général, publiée par le groupe AFNOR, il existe cinq catégories classées selon une échelle allant de 0 à 4, selon le pourcentage croissant de lumière filtrée. 

L'indice de filtration ou la catégorie de protection solaire est sensiblement la même chose, tous les deux sont déterminés par la quantité de lumière visible qu'ils laissent passer au travers du verre. Plus ce taux de transmission est bas, plus le verre est foncé et c'est cette teinte du verre qui joue sur l'éblouissement mais pas sur les UV. Si vous hésitez, nous vous recommandons la catégorie 3 : c'est la plus polyvalente et convient bien à toutes les situations d'ensoleillement. Pour les autres, cela dépend de votre usage : "Quelle lunette de soleil pour quel sport ?"

Au-delà de la catégorie, il est également important de prendre en considération la couleur du verre qui joue sur votre confort de vision et du matériau pour leur qualité optique.

Codification Catégorie Teinte du verre Indication Usage / Temps Taux de transmission
A 0 Verre clair ou très légèrement teinté Confort esthétique Intérieur, nuit 80 à 100%
AB 1 Verre légèrement teinté Faible luminosité Mauvais temps 43 à 80%
B 2 Verre moyennement teinté Luminosité moyenne Ensoleillement moyen 18 à 43%
C 3 Verre foncé Forte Luminosité Très fort ensoleillement 8 à 18%
D 4 Verre très foncé Luminosité exceptionnelle Exposition extrême 3 à 8 %


/!\  Les verres de catégorie 4 ne sont pas autorisés pour la conduite car ils filtrent une trop grande quantité de lumière.




Pour terminer, méfiez-vous des idées reçues : ce n'est pas parce que votre verre est foncé que vous serez protégé des UV ! La teinte joue seulement sur la lumière visible. Alors avant tout achat, assurez-vous que la norme CE UV 400 figure bien sur la lunette de soleil, elle impose aux fabricants des exigences de construction et de performances pour vous offrir des lunettes de soleil bloquant tous les rayons lumineux de longueur d'onde de 400 nanomètres, ce qui couvre l'ensemble des rayons UVA et UV. Chez Julbo, tous nos verres appartiennent à la classe optique 1 et garantissent une protection à 100% contre les UVA, B et C. Soyez également très vigilants sur ce point notammement avec les lunettes fantaisies pour vos enfants : ne jouez pas avec les yeux de vos enfants.