Richard JOUVE
Ski nordique
Richard JOUVE
Ski de fond - 27 ans

Deux mois. Deux petits mois. Voilà le temps qu’aura mis Richard Jouve pour grimper sur le podium de la Coupe du Monde. Le fondeur originaire de Briançon n’aime pas attendre et s’est rapidement installé parmi les meilleurs sprinteurs de la Coupe du Monde.

UN DÉBUT DE SAISON IDYLLIQUE

Richard Jouve n’a que 22 ans lorsqu’il met les pieds pour la première fois sur le circuit de la Coupe du Monde lors de l’étape d’Otepää en Estonie. Un baptême du feu qu’il boucle à une anonyme 49e place. Mais le garçon est bâti pour le sprint et cet effort si violent. Il apprend vite et bien. A Lathi en mars, avant que la saison ne ferme ses portes, il termine à la 3e place et s’annonce parmi les grands noms de sa discipline. Au fil des saisons, le fondeur Julbo trimballe son sourire immuable sur les plus grandes courses du calendrier et s’invite de plus en plus régulièrement à la table des plus grands. La médaille de bronze lors du team sprint de Pyeongchang avec Maurice Manificat confirme que le Haut-Alpin qui porte les couleurs de la station de Méribel fait partie des hommes qui comptent. Le garçon progresse sur tous les terrains et la saison actuelle en atteste.

 

UN GROS DÉBUT D’HIVER

Lui le sprinter s’est même permis de signer son premier top quinze sur le 15 km classique de Lenzerheide, son meilleur résultat à ce niveau. Avec déjà trois podiums mondiaux, il a déjà fait mieux que lors de ses saisons précédentes. Et il reste encore pas mal d’opportunités : « Il y a bien longtemps, je n’aurais jamais pensé me retrouver deuxième du général du sprint après trois week-ends de course. » Cet hiver, Jouve a également pu partager un podium avec son acolyte Lucas Chavanat : «On n’avait pas besoin de se dire quoi que ce soit pour savoir qu’on était tous les deux heureux de ce superbe résultat. » Jouve avance sereinement dans l’hiver. Sans complexes : « Honnêtement, il n’y a personne qui me fait vraiment peur » confie-t-il dans la presse. Après douze podiums, il court encore après sa première grande victoire internationale. Et il y a fort à parier que la saison 2022 pourrait être celle de la consécration pour Richard Jouve.

 

- News en relation -