Jonathan LOBERT
© JM Liot
Voile
Jonathan LOBERT
Régatier - 33 ans

L'or en vue

1 mètre 95, 100 kilos de muscles. Avec ses allures de gladiateur, « John » a le physique de l’emploi : celui du champion de Finn, le dériveur monotype pour régatiers puissants et costauds. Le football, le judo, la natation, le hockey sur glace puis le handball ont eu beau lui faire les yeux doux, la voile ne l’a jamais lâché du regard... L’Optimist d’abord, à sept ans sur les bords de Saône, puis le Laser et enfin le Finn, comme une évidence, vu son impressionnant gabarit. Un support sur lequel le Mosellan excelle, à la barre comme au rappel. Bête de compétition, Jonathan Lobert a aussi la tête bien faite. Diplômé d’un master en ingénierie du bâtiment, mécanique et génie civil, il obtient en 2010 le grade de Marin - Second Maître de la Marine Nationale. Armé pour gagner, il intègre l’équipe de France.

Deux ans plus tard, aux Jeux Olympiques de Londres, il décroche une magnifique médaille de bronze... la première et la dernière du clan tricolore sur le plan d’eau de Weymouth. Un coup d’éclat qu’il rééditera en 2015 à Takapuna, en Nouvelle-Zélande, où il devient vice-champion du monde. Jonathan rêve alors plus grand, mais tombe de haut à Rio. Quatorzième des JO aux pieds du Corcovado, le colosse est touché mais pas K.-O.

En 2017, il se relève, plus fort encore : sacré champion d’Europe à Marseille, il manque d’un cheveu la couronne mondiale en Hongrie. Collectionneur de podiums, John veut maintenant atteindre le summum. Fin tacticien, travailleur acharné, il multiplie les séances d’entraînement à haute intensité au large de la Rochelle, soulève la fonte et fend les vagues, pour se donner les moyens de ses ambitions. Car en 2020, c’est en chercheur d’or qu’il débarquera à Tokyo ! Avant, pourquoi pas, de le voir embarquer sur un bateau de la Coupe de l’America...

 

Sa vision de Julbo 

« Les lunettes Julbo sont un véritable atout pour performer en régate. Elles sont très utiles pour lire le plan d’eau et mieux voir les risées, ces fameuses vaguelettes qui nous donnent des indications sur l’intensité du vent. La qualité des verres et la forme enveloppante des montures nous protègent parfaitement des embruns et surtout de la réverbération des rayons du soleil. À mes yeux, Julbo est essentiel ! »


Les lunettes de soleil de Jonathan Lobert

- News en relation -

- Social media -