Waking Dream

Sélection de 5 photos par Jérémy Bernard

Inside "Waking Dream"

Jérémy Bernard n'a pas étranger à la photographie de ski, de montagne. Présent sur l'ensemble du tournage de "Waking Dream" il a rammené des centaines de clichés. Nous lui avons demandé d'en choisir 5 et de les légender.

Victoire. Une image peut en dire beaucoup. Plus que des mots même. Ces bras en l’air, les tentes, le Triolet dans le fond… Un résumé de notre aventure sur le tournage de « Waking Dream » marqué par une photo. Il est 8h52 en cette belle matinée de Mai, le 5 pour être précis. L’Aiguille qui Remue est derrière nous, c’est une réussite pour toute l’équipe, il n’y a plus qu’à se reposer pour la journée suivante.

"Aiguille de l’Amône". Les différentes aiguilles et pentes du massif du Mont Blanc sont si nombreuses, chacune à son charme et toutes, leur particularités. Mais cette Aiguille de l’Amône… J’ai dans la tête ces pentes mythiques du massif que je souhaites immortaliser de la plus belle des manières. L’Amône en fait parti, ou devrais-je dire, en faisait partie ! Cette impressionnante pente suspendue au dessus de cette falaise de 300m. Au sommet, de la neige fraîche. Ensuite, le vide, rien que le vide. Sa forme, son emplacement, le mythique Dolent sur la gauche font de cette aiguille l’une des plus esthétique du massif alors quand Pica et Sam me proposent d’embarquer pour immortaliser ce moment je n’y ai pas réfléchi deux fois. Le résultat ? Une de mes plus belles photos de l’hiver 2016/2017 !

Reveil. Ouvrir les yeux, sentir le froid saisir son visage, sortir de son sac de couchage. Certainement les étapes les plus difficiles dans une journée. Il fait froid, parfois très froid et s’extirper du confort, même si médiocre, de son sac de couchage est une épreuve. 3h30 du matin, il fait noir et la neige tombe… Peu importe, Pica sait qu’il doit tenter sa chance, dans 4h les premières lueurs du jour feront leur apparitions et il faudra être prêt pour dévaler la pente. Le thé réchauffe les coeurs et donne du courage. Une fois les skis au pieds, Sam et Pica s’enfoncent dans l’impressionnant bassin d’Argentière, seuls face à la nuit, Waking Dream (rêve éveillé).

Shoot de drone. La technologie… Le bien ? Le Mal ? C’était mieux avant ? J’en sais fichtre rien. Le seul truc qui me fait sourire c’est que quelques années en arrières je me serrais battu pour mettre mes fesses dans un hélicoptère et shooting depuis la porte « Doors off » comme on dit dans le jargon. Une fesse dans la machine, l’autre dans le vide, les pieds sur le patin et une longe doublement attachée à mon baudrier pour la sécurité. Bref, le pleins de sensations fortes, d’excitation et si tout se passe bien, une belle image à la clé. Mais voilà que les drones sont monnaie courante aujourd’hui et qu’en ce jour d’Avril 2017, sur le tournage de "Waking Dream », la grosse tondeuse est restée au sol, juste à côté de nous et nous avons lancé les drones pour suivre Sam. Et si la prochaine fois j’allais me promener dans le massif en Flyboard Air ?

« Le Col de la Verte ». Encore une pente mythique du Massif. 50-55° sur 800m, le sommet est à 3796 mètres d’altitude, il faut compter 1300m de dénivelé positif pour l'atteindre, on voit d'ailleurs les traces de la montée sur la photo. Une belle croix sur la liste pour Sam et Pica lors du tournage de « Waking Dream ». 
On ne voit que le vide, rien que le vide. Et deux skieurs. C'est vertigineux.
Sam et Pica ont su développer une relation de confiance en montagne durant ces deux dernières années et la réalisation de cette pente en est le fruit. Un partage exemplaire de haute altitude, l’un après l’autre mais jamais l’un sans l’autre, ils enchainent les mouvements. Précis. Concentrés. De bas en haut puis de haut en bas. 

La tournée du film "Waking Dream"

Interview de Sam & Pica  et plus d'info sur la tournée en cinéma sur julbo.com