Elvira Öberg

Biathlon

FAIS DE TON MIEUX, QUOI QU'IL ARRIVE

Pays
Suède
Né en
1999

Vingt-quatrième mondiale en 2020 ; douzième en 2021 puis 2ème en 2022. Plutôt solide comme progression, non ? Il faut dire qu'Elvira Öberg aime aller vite ! Il suffit de regarder ses derniers tours de piste pour s'en convaincre …. Quelle que soit la place à défendre, jusqu'à la ligne d'arrivée, elle ne lâche rien, jamais. Une détermination sans faille qui la place aujourd'hui au sommet du biathlon féminin mondial. Après une saison 2021/2022 époustouflante, la native de Kiruna ne rêve que d'une seule chose : troquer son dossard bleu de meilleure jeune contre le dossard jaune de meilleure biathlète du Monde!

DANS LES PAS DE SA SŒUR, HANNA

Elle est arrivée sur la Coupe du Monde de biathlon lors de la saison 2019/2020 auréolée de l'étiquette de « petite sœur de ». Un statut qu'elle n'est ni la première, ni la dernière à endosser dans le milieu du biathlon (est-il nécessaire de mentionner les frères Boe, Fourcade ou encore les sœurs Semerenko, Gasparin … ?). Un statut qu'il faut tout de même apprivoiser et dont il faut pouvoir se libérer.

Pour Elvira Öberg, être la petite sœur d'Hanna, également biathlète Julbo, n'a jamais été un problème. Bien au contraire ! Elle en a toujours fait une des ses forces. Initiées au biathlon par leur père dans le petit club de Piteå qu'il avait lui-même crée avec des amis pour permettra à Hanna de pratiquer le biathlon en compétition, les deux frangines vivent leur rivalité sur la piste comme une joyeuse émulation, voir même comme un travail d'équipe. Elles ont d'ailleurs partagés leur premier podium commun sur une course individuelle, le 3 décembre 2020 sur le sprint de Kontiolahti.

Elvira Öberg - Julbo

UNE AMBITION :
DEVENIR LA MEILLEURE BIATHLÈTE DU MONDE

Mais Elvira Öberg, grand amatrice de pâtisserie et notamment du Kladdkaka, gâteau au chocolat adoré des Suédois, est ambitieuse et veut écrire sa propre page de l'histoire du biathlon.

C'est ce qu'elle a commencé à faire lors de la saison 2021/2022. Dès le mois de décembre au Grand-Bornand, étape française du calendrier, elle débloque son compteur de victoires (elle finira la saison avec 4 victoires), puis elle enchaîne avec de très beaux Jeux Olympiques. Elle revient de Pékin avec trois médailles : l'or sur le relais avec sa sœur et ses copines suédoises; l'argent sur le sprint et la poursuite. Pendant cette saison, elle continue à aller très vite sur les skis, avec son style toute en puissance. Mais, surtout, elle augmente son pourcentage de réussite au tir.

Celle qui dit préférer le sprint car c'est la course avec le moins de passages au tir, aurait-elle passée le fameux cap de la régularité derrière la carabine ? Pas de quoi rassurer ses adversaires, en tous cas. D'autant qu'Elvira a prévenu, elle se fixe désormais un seul objectif : remporter le gros globe de cristal. Il y a t'il une autre façon de poursuivre sa progression record ?

Livraison offerte

Dès 60€ d’achat

Retours

Dans un délais de 14 jours

Paiement sécurisé

2x 3x et 4x sans frais