Rancho EP#10 - Pente raide à Chamonix
Ski freeride
dimanche 10 décembre 2017

Rancho EP#10 - Pente raide à Chamonix

 

Objectif : ouverture d'un nouveau couloir à ski, afin de venger Mathurin Rancho.

 

 

@Vivian, quand est-ce que Enak t’a contacté pour ce projet ? A moins que ce soit toi qui l’ait contacté ?


On terminait la Julbo White Session avec Philipp Criveli et Sam Anthamatten, près de 10 jours de ski entre Zermatt et Chamonix pour faire découvrir notre pratique et vision du ski à un " amateur " gagnant du jeu concours Julbo.
Petit barbecue entre amis à Chamonix pour clôturer cette jolie aventure et voilà que débarque mon ami Enak et me propose de faire un "Rancho pente raide" à Cham pour la saison prochaine.


@Vivian, tu as dit « banco » tout de suite, ou tu as émis des réserves ?


Il n'y a pas eu une minute de reflexion, ça a été OK direct!
Enak je le connaissais pour son passé d'athlète en skicross, il m'était même arrivé de m'aligner au départ contre lui en finale des Championnats de France à la Plagne.
Je me souviens très bien avoir pris le meilleur départ et après seulement un virage me retrouver dernier...
Ces dernières années je prenais plaisir à regarder les épisodes Rancho, l'occasion de voir beaucoup d'athlètes que j'adore.

 

@Vivian, vous êtes allés chercher un couloir qui n’avait pas encore été skié, comment expliquerais-tu cela ? On pourrait penser qu’à Cham’ tout ce qui est skiable a été skié… ?


Ça a été clairement un choix et une décision qu'on a prise ensemble. On avait plusieurs options, on aurait très bien pu montrer une très belle et grande descente du massif du Mont-Blanc tel que le couloir Couturier à l'Aiguille Verte ou le Couloir Gervassutti au Mont-Blanc du Tacul. Mais on a choisi l'exploration.
C'est devenu autant un défi pour Enak que pour moi, car, dans ce genre d'itinéraire tu as toujours une part d'inconnu. Il faut ouvrir la voie, chercher son chemin, s'égarer, se tromper mais au final trouver une issue.
C'est une vision, une recherche auquel toute l'équipe Rancho a adhéré.
De plus, pour trouver un nouvel itinéraire à ski à Cham, il faut chercher, parfois s'engager, cette descente nous a offert un caractère technique que je ne soupçonnais pas, on a du faire nombreuses manips.


@Vivian, est ce que Enak a été un bon « client » ?


J'ai beaucoup appris d'Enak, de son humilité, de ses doutes parfois. De sa volonté de toucher la perfection. Très vite on a tissé un lien de Cordée. J'avais besoin de lui comme compagnon, même s'il avait moins d'expérience dans ce genre de terrain il a participé activement au bon déroulement des sorties. On a partagé nos expériences.


@Vivian, ce couloir  c’était une promenade de santé pour un expert comme toi ?


Au contraire, ça a été la descente la plus technique de l'hiver pour moi, aussi bien dans la complexité de l'itinéraire que dans la gestion de toute une team, j'ai beaucoup appris.
En montagne, la moindre " petite " sortie est à prendre comme une " grande ", l'environnement dans lequel on évolue nous rappelle bien souvent à quel point nous sommes des voyageurs minuscules qui jouissons d'un passage éphémère au cœur des géants qui nous entourent.

 

Rancho Webshow

 

@Enak, pourquoi Vivian et pas un autre guide ?


Oh... c’est très simple, Viv’ est apparu comme le skieur, le compagnon de cordée et le guide idéal ! Dans les épisodes on s’attache toujours à travailler et mettre en scène des champions qui sont avant tout des amis. Viv’ est autant l’un que l’autre.
De plus, on aime sa vision de la montagne, qui n’est pas basé uniquement sur la performance, il a une vision plutôt basé sur la découverte et l’aventure !
Et quand tu pars en montagne, il faut, je pense être en accord avec son compagnon. Que la confiance soit mutuelle, donc avec Viv’ c’est juste logique que nous partions ensemble !!!


@Enak, Visiblement la réalisation de ce couloir a demandé beaucoup de préparation physique. Tu en as bavé ? Un peu, beaucoup ?


:) :) mon dieu, j’ai zéro de conditions physique !!! Je n’ai le temps de rien faire en prépa physique, que ce soit pour cette épisode ou pour tous les autres.
En fait, c’est bête, mais je fais tout au moral ! Avant, quand j’étais sportif de haut niveau, j’avais une caisse du tonnerre, ma priorité était l’entraînement, aujourd’hui, je n’ai plus le temps de me préparer comme avant, par contre, je me booste au mental ! Et je peux clairement dire et affirmer, que le mental tire le physique vers le haut et pas le contraire.

 

Rancho Webshow


@Enak, ton état d’esprit avant ce couloir ? Tu as beaucoup d’expérience sur des pentes raides ? Tu étais en mode « on y vaaaaaa » ou « mais kesquej’fous là ? »


J’étais en mode super serein car je me savais super bien encadré. Viv’ prend le temps d’écouter, et prend le temps de répondre, donc quand j’avais la moindre question j’étais libre de la poser, et il prenait le temps de m’expliquer certaines choses. Du coup je n’avais aucune peur, aucune incertitude, j’étais bien !!
Si ce n’est à un moment, où il m’ont laissé perché dans 55° au milieu du couloir sur ma petite broche à glace pendant 25 minutes. On avait pris du retard, les pentes chauffaient, des morceaux de glaces tombaient sur nous du dessus, et Viv’ commençait à gueuler un peu car la caravane était trop lente. (On était une équipe de 4, dont 1 cadreur, et il faut forcément placer le cadreur, faire des checks radios, pour faire les images et ce même si Bertand Delapierre notre cadreur est un mutant, les images ça prend beaucoup de temps)


@Enak, le petit saut sur l’arrête, c’était prévu où c’est sur le coup tu t’es dit « oh mince qu’est-ce que je viens de faire » ?


:) ce n’était pas prévu, c’était obligatoire !! Je n’ai normalement pas le vertige, mais là, il y avait un sacré morceau de GAZ des 2 côtés, et franchement, je ne serai pas resté au milieu de l’arête pour siroter un cocktail, vite la traverser était ma priorité !

@ Tous les deux : si c’est à refaire ? Vous repartez ?


Vivian : Oui bien sûr,  Enak sait qu'il est le bienvenu chez moi, je sais que je suis le bienvenu chez lui.. Enfin je crois!!! MDR
Enak : Viv’ est au courant, il vient de construire une maison, et j’ai déjà réservé ma chambre d’ami ! Oui, on en a reparlé, et même si je ne suis pas un alpiniste, Viv' m’a accepté dans ses futures cordées !


@ Tous les deux : une anecdote, une galère, un hasard heureux du tournage à raconter aux lecteurs ? 


Vivian : Une journée de peuf, un peu trop de confiance, trop de vitesse, j'ai pris une chute qu'il m'est rarement arrivé de prendre, fort heureusement pas de blessure.
Je me souviens avoir dit à Enak avant de partir " On skie tranquille, hein "...

Enak : Ohhh !  Je crois qu’on a rigolé tous les jours du tournage !
Mais la plus belle anecdote, est le tournage au refuge de Lognan, on est parti à une dizaine de copains, manger, boire 2/3 cannettes et bien entendu filmer !
On est reparti à 2 heures du matin, un peu écorchés, il tombait des flocons gros comme des pizzas italiennes et il y avait 70 de fraiche! S’en est suivi une descente de folie, un truc de dingue ! C’est peut être ma plus belles descente de ski de toute ma vie, une dizaine de potes, dans la nuit, sous des flocons, à se guider aux lampes frontales !!

 

Rancho Webshow

Team présent dans l'article

Enak GAVAGGIO

Enak GAVAGGIO

Ski Freeride
Vivian BRUCHEZ

Vivian BRUCHEZ

Steep Skier
Glen PLAKE

Glen PLAKE

Ski Freeride

- Vous allez aimer -